Ils ont l’âge du Téléthon : portrait de Karen

Karen a grandi avec le Téléthon et s’est engagée sur le terrain la majeure partie de sa vie.

afm-telethon benevole-generation-telethon-karenKaren est une enfant du Téléthon. Elle s’est mobilisée très jeune en accompagnant régulièrement ses parents sur les manifestations du Téléthon.

« J’ai accroché mes premiers ballons pour le Téléthon quand j’avais peut-être 6 ans ! », sourit-elle. 

En grandissant, Karen se prend de passion pour la biologie et oriente ses études vers la biologie moléculaire pour ensuite suivre un magister de génétique à l’Université de Paris Diderot. Elle rappelle que le Téléthon a contribué à entretenir sa motivation durant ses études : 

« Le Téléthon était pour moi le seul grand rendez-vous scientifique télévisuel où l’on parlait d’innovation et d’avancées thérapeutiques. J’ai toujours regardé l’émission parce que j’étais inspirée pas les chercheurs. Cela m’a motivée à me tourner vers l’étude de la génétique. »

Karen est bénévole sur les manifestations du village de Montparnasse. C’est la mission visant à guérir les maladies qui vient nourrir son engagement : 

«Le Téléthon en finançant des programmes de recherche sur les maladies rares a aussi fait avancer nos connaissances pour les maladies plus fréquentes comme le cancer. Le Téléthon a donc une mission d’intérêt général. Et quand je suis bénévole pour le Téléthon et que je participe à la récolte de fonds sur le village de Montparnasse, cela donne du sens à mon engagement sur le terrain.»

La jeune femme conduit à présent des recherches sur le diagnostic de l’amyotrophie spinale. Elle sera présente sur le terrain pour la 30ème édition du Téléthon à Montparnasse.