La Poste, partenaire historique du Téléthon

La Poste, est un des partenaires historiques du Téléthon, présente aux côtés de l’AFM-Téléthon depuis 1987.

La Poste met chaque année ses compétences et ses ressources au service du combat des familles et de la mobilisation des bénévoles qui, tous les ans le premier week-end de décembre, se mobilisent pour faire avancer la recherche sur les maladies génétiques rares avec un seul objectif : Guérir. 

Le chemin d’une promesse de don 

Durant les 30 heures du prochain Téléthon près de 20 000 bénévoles vont répondre aux appels des donateurs à travers le 36 37. Ces bénévoles sont mobilisés dans les 55 centres de promesse de dons répartis sur tout le territoire français. Des centres de promesses 36 37 se situent dans les DOM-TOM et des centres de promesses de dons sont également basés à l’étranger (en Andorre et au Luxembourg). 

Les bénévoles qui répondent  remplissent des formulaires qui seront ensuite envoyés aux donateurs afin qu’ils puissent concrétiser leurs dons. La mise sous pli de ces promesses de dons, le tri et l’envoi de ces courriers sont gérés par des postiers également bénévoles durant les 30 heures du Téléthon. Les salariés de la Poste font partie d’une véritable chaîne humaine de solidarité qui permet d’organiser la collecte réalisée à travers les centres d’appel  36 37. 

 
Portraits

 

Sylvie Henry, responsable RH au centre de gestion administrative  du courrier de La Poste à Lille (59) 
«  Je fais participer des jeunes, pour que la relève soit assurée. C’est ça aussi la génération Téléthon »
.

Sylvie Henry, La poste

Depuis trois ans, Sylvie vend des gâteaux au profit du Téléthon dans les couloirs des services administratifs de la Poste à Lille. Chaque année, elle est épaulée dans l’organisation de cet évènement  par une trentaine de ses collègues postiers. « Nous collectons en moyenne 300 à 500 euros pour le Téléthon grâce à cette action ». 
Sylvie a découvert le Téléthon, il y a 10 ans. Elle a tout de suite été inspirée par l’énergie déployée sur le terrain par les bénévoles de l’AFM-Téléthon dans le Nord. « Quand j’ai vu le dévouement de ces bénévoles, j’ai eu tout de suite le déclic. J’ai vu le courage des malades et de leurs familles, cela m’a confortée dans l’envie de reprendre le flambeau », explique Sylvie. 
Quand l’occasion s’est présentée pour elle d’organiser une manifestation au profit du Téléthon au centre de gestion administrative de Lille, elle a donc tout naturellement relevé le défi. 
Sa satisfaction ? Réussir à mobiliser autour d’elle des jeunes salariés de la Poste. Ils participent avec enthousiasme à la vente de gâteaux et à la vente d’articles au profit du Téléthon et de la recherche pour les maladies génétiques rares. « Ils ont l’âge du Téléthon, ce sont des trentenaires qui s’engagent sur le terrain et grâce à eux, je sais que la relève est assurée ! ». 

 

 

Fabrice Landry, salarié de la Poste à Montpellier (34)
« J’ai été tout de suite touché par le combat des parents contre ces maladies génétiques rares »

Fabrice Landry,- La poste

Fabrice était déjà salarié de la Poste lorsqu’il découvre Le Téléthon en 1987 comme des millions de téléspectateurs. « Je me souviens que j’ai tout de suite été touché par la démarche et le combat de ces parents contre ces maladies génétiques rares et mobilisés pour repousser les limites face à l’incurable de ces maladies dont étaient atteints leurs enfants ». 
Fabrice a depuis participé à différentes manifestations dans le cadre du Téléthon afin de collecter des dons pour faire avancer la recherche pour les maladies génétiques rares.
Dans le cadre de son parcours professionnel, Fabrice a été  amené à travailler au sein des ressources humaines de La Poste. Il a notamment travaillé sur la thématique de la gestion de l’inaptitude et du handicap. Il s’est rapproché de l’AFM-Téléthon à travers le dossier d’un salarié atteint de myopathie.
En 2015, il a décidé de mettre son expertise au service de l’AFM-Téléthon dans le cadre d’un mécénat de compétences. «  J’accompagne les équipes de bénévoles dans l’utilisation d’un nouveau logiciel collaboratif. C’est ma contribution à la grande famille de la Génération Téléthon. »

 

 

Trois questions à Véronique Damour, Postière et bénévole au centre de promesse du Téléthon à Lille (59)  
Véronique, comment vous mobilisez-vous pour le Téléthon ?

Veronique Damour, La poste

« Je coordonne l'équipe de postiers au centre de promesses de dons 36 37 de Lille depuis 1998. Avec l'aide de 2 postiers bénévoles de la plateforme courrier de Lesquin, je mets en place un mini centre de tri pour assurer, dans les plus brefs délais, le traitement en moyenne de 17 000 plis qui renferment des promesses de don recueillies par le centre 36 37. Une vingtaine de postiers se relaient toutes les 3 heures par groupe de 3 à 4 personnes pour trier ces promesses de dons de façon à ce qu'elles parviennent dès le lendemain matin dans les boîtes aux lettres des donateurs ». 

Que représente pour vous le Téléthon ?

« Le Téléthon représente pour moi une gigantesque chaîne humaine qui rassemble des médecins, des chercheurs, des donateurs, des bénévoles. Tous, ils mènent un combat sans merci contre la maladie ». 

Pour vous quel est le rôle de La Poste, un des partenaires historiques du Téléthon ?

« Les postiers bénévoles sont un des maillons de cette gigantesque chaîne de solidarité qui se met en place chaque année depuis 1987, année du 1er Téléthon ! Nous participons entre collègues et entre amis à cette formidable aventure en pensant aux familles et à leur combat contre les maladies génétiques rares ! »

 

Christelle Pastor, salariée à la plateforme courrier de la Poste à Perpignan (66)

Christelle Pastor, La poste

«  Cela fait 10 ans que je suis bénévole au centre de promesse de dons de Perpignan durant le week-end du Téléthon. J’y vais habituellement en famille avec mon mari et mes filles. C’est un grand moment de convivialité. Nous  trions les promesses de dons afin qu’elles partent plus vite dans les boîtes aux lettres des donateurs.  Une dizaine de collègues de la Poste m’accompagne également chaque année dans cette aventure. C’est un rendez-vous que nous attendons toujours avec impatience ! Le  Téléthon permet de réaliser des avancées scientifiques pour  des maladies incurables. Je suis fière de contribuer à mon niveau au combat des familles concernées par des maladies génétiques ».