Page de collecte : « Quelle fierté d’agir aux côtés des bénévoles ! »

Créer une page de collecte en ligne pour le Téléthon, c’est simple et rapide. Gaëlle, atteinte d’amyotrophie spinale de type 2 et Aline, maman d’une petite fille atteinte de la maladie de Pompe racontent.

Créer sa page de collecte en ligne pour le Téléthon

Vous avez envie de faire grimper le compteur du Téléthon sans bouger de chez vous ? Comme Gaëlle et Aline, créez votre page de collecte en cinq minutes et trois clics.

 

Je deviens e-Collecteur

 

Plusieurs modèles de pages possibles : anniversaire, défi sportif, familles, standard Téléthon 2019…

 

RENCONTRE AVEC GAËLLE ET ALINE, 2 E-COLLECTEUSES AU TOP !

Qu’est-ce qui a motivé votre envie de créer votre page de collecte en ligne ?

Gaëlle : « Je suis atteinte d'amyotrophie spinale de type 2. Les années passant, j'ai ressenti le souci grandissant que les enfants d'aujourd'hui et la génération à venir puissent vivre mieux que moi. En créant cette page de collecte, le souci est devenu action ... ce qui est à la fois plus utile et plus valorisant ! Ma page de collecte fait maintenant partie intégrante du riche programme d'animations organisé sur ma ville de Bogny-sur-Meuse (Ardennes) lors de chaque Téléthon. Et c'est une certaine fierté que d'œuvrer aux côtés des bénévoles, même devant mon écran d'ordinateur !

Aline : « Le Téléthon, je le regardais entre deux portes, comme tout le monde. Quand Célya a été diagnostiquée en 2017, j’ai passé 48 heures à le regarder à la télévision et j’ai pensé que j’étais concernée comme ces familles que je voyais. Alors, je me suis dit qu’il fallait que je me bouge, que j’agisse à mon niveau. C’était impensable de ne rien faire. »

 

Quand avez-vous lancé votre page ?

Gaëlle : « J'ai créé ma première page de collecte dès que j'ai eu connaissance de cette possibilité, il y a environ dix ans. Depuis, je renouvelle cette action à chaque Téléthon et je continuerai tant que j'en serai physiquement capable. J'ai maintenant de fidèles donateurs qui me demandent chaque année l'adresse de la page avant même qu'elle ne soit en ligne ! Mais chaque année également de nouvelles personnes effectuent un don, ce qui explique pourquoi d'à peine 1000 euros au début, la page a dépassé l'an dernier les 5000. Chaque don me touche beaucoup qu'il soit de 10 ou 300 euros, et je ne manque jamais de remercier celles et ceux qui accomplissent ce geste solidaire, c'est important. »

Aline : « Je me suis lancée en 2018 dans l’organisation d’une animation dans mon petit village de 120 habitants avec le soutien d’une association locale. Cette année, j’en prépare deux. Yoann, mon mari, a souhaité faire quelque chose aussi, même s’il n’a pas autant de temps que moi à cause de son métier. Il a donc créé une page de e-collecte. »

 

Comment la faites-vous connaître autour de vous ?

Gaëlle : « La "publicité" est primordiale. La page de collecte faisant partie du programme d'actions conduites à Bogny-sur-Meuse, son adresse figure sur les affiches en ville et sur les pages de Bogny sur divers réseaux sociaux. Notre Téléthon a aussi une page Facebook spécifique. La famille, les amis, connaissances et personnes intéressées partagent et re-partagent le lien. Ensuite je mène une "campagne" par mailing auprès de contacts figurant dans l'important carnet d'adresses familial (personnel et professionnel). Enfin il y a le simple bouche-à-oreille ! Dans la semaine suivant le Téléthon, je renvoie des mails à la fois de remerciement et de rappel que les dons restent possibles. Et j'en reçois d'ailleurs généralement jusque début janvier !

Aline : «Yoann a relayé la collecte via facebook et de partage en partage, cela a touché nos amis. Ils ont tous participé. Nous avons ainsi eu la surprise de retrouver certains vieux amis que nous avions perdu de vue et qui se sont joints à la collecte. Au total, nous avons collecté 2025 €. »

 

Que diriez-vous à d’autres malades pour les encourager à en créer une à leur tour ?

Gaëlle : « Tout d'abord qu'il n'est pas nécessaire d'avoir Bac +5 en informatique pour se lancer, la plateforme de création de pages de collecte est très compréhensible ! Je dirais ensuite que c'est une action que même des personnes très vite fatigables (c'est mon cas) peuvent conduire car cela peut se faire depuis le domicile, à son rythme. On éprouve alors une satisfaction à ne plus être seulement spectateur du Téléthon (ou/et potentiel bénéficiaire des missions menées par l'AFM grâce à l'argent collecté) mais aussi l'un des acteurs ! J'estime enfin que nous, malades, sommes parmi les personnes les plus légitimes pour solliciter des dons: il n'est pas question que ce que nous avons enduré et endurons chaque jour davantage se reproduise chez encore plusieurs générations. Participons à cette révolution scientifique et sociétale permise par l'argent collecté dans le cadre du Téléthon ! »

Aline : « Nos enfants méritent de vivre. La médecine avance si bien, il faut continuer ! Pour moi, il y a des gens qui travaillent tous les jours pour soigner nos enfants malades donc organiser une e-collecte ou une manifestation ça leur donne l’argent qu’on ne peut pas forcément leur donner nous parents et leur permettre de continuer à avancer dans toutes ces recherches. Il faut faire perdurer le Téléthon ! C’est à nous parents d’impulser les choses, pour que notre entourage nous suive. »

 

ENVIE DE PASSER A L’ACTION ? REGARDEZ NOTRE TUTO, ET GO !

 

Je deviens e-Collecteur

 

Découvrez d’autres manières de vous mobiliser sur le web.