« C’est l’année où il faut être forts ! »

Le 3 octobre 2020, à Gravelotte, en Moselle, c’est plus motivés que jamais que les habitants se sont réunis, malgré le mauvais temps, pour marcher ou courir au profit du Téléthon. Une animation très prisée chaque année qui, épidémie de Covid-19 oblige, a dû revoir son organisation en fonction des contraintes sanitaires. Dominique Angonin, bénévole au sein de l’association Culture et Loisirs de Gravelotte à l’origine de l’animation, raconte les dessous de cette organisation très particulière.

Téléthon 2020 organisation d'une marche et course covid 19

Comment avez-vous décidé d’organiser une animation pour le Téléthon ?

Avec l’association Culture et Loisirs de Gravelotte, cela fait quelques années que nous organisons des animations pour le Téléthon, et notamment des marches pédagogiques, avec découverte de la faune, de la flore et des monuments historiques autour de la commune. C’est un projet qui nous tient à cœur. Pour nous, il était hors de question d’annuler !

Cette année, avec les contraintes sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19, quelles ont été les différentes étapes ?

Nous voulions absolument organiser une animation au profit du Téléthon, car cette année plus que jamais il faut être forts ! La collecte risque de ne pas être facile. Pour y parvenir, nous nous y sommes pris à l’avance et nous avons organisé deux réunions spéciales liées aux contraintes sanitaires, car nous voulions être sûrs de ne rien oublier. Nous avons contacté la préfecture pour connaître le protocole sanitaire obligatoire. Nous avons ensuite demandé les autorisations en mairie et en préfecture pour avoir le droit d’organiser une animation. 

Concrètement, qu’avez-vous mis en place ?

Une fois les déclarations faites en mairies et les autorisations obtenues auprès de la préfecture, nous avons strictement suivi le protocole demandé. Nous avions mis en place un système de pré-inscriptions, ce qui évitait les trop grandes files d’attente le jour J. Le jour de la course, nous avions constitué des files bien distinctes pour les inscrits et les autres. Tout le monde devait être inscrits pour, en cas de contamination, pouvoir prévenir chaque personne présente. 
Des stylos étaient à disposition et à usage unique. Un verre était offert à chaque participant dans les points de ravitaillement. Du gel hydroalcoolique était disposé à différents endroits, et les masques étaient obligatoires aux points de ravitaillement.
Enfin, nous avons organisé des départs échelonnés, par petits groupes. 

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite organiser une animation cette année ? 

Il faut se lancer et ne pas avoir peur ! Et surtout, il faut s’y prendre à l’avance pour pouvoir anticiper les contraintes sanitaires et les démarches administratives associées. Mais sinon, une fois ces contraintes intégrées, ce n’est pas si difficile. 

Avec le recul, maintenant que votre animation est passée, y-a-t-il des choses que vous auriez faites autrement ?

Non, je crois que nous n’avions rien oublié. La leçon à retenir c’est qu’il faut anticiper mais que c’est possible ! Et, hormis la météo qui n’était pas de la partie, tout s’est très bien passé. 

 

A lire aussi :

Covid-19 : les témoignages et trucs et astuces d'organisateurs

 

Trucs et astuces pour le Téléthon 2020

Les TOPS du Téléthon 2020 

 

Je découvre les TOPS du Téléthon 2020

 

 Participez au Téléthon sur les réseaux sociaux et engagez votre communauté avec le Téléthon Challenge.