Inédit : Record du monde du vol en altitude pour le Téléthon !

Rémi Ouvrard s’est lancé un défi aussi fou que vertigineux pour le Téléthon : battre le record du monde de vol en altitude, debout sur une montgolfière. Rencontre avec un amateur d’exploits prêt à aller toujours plus haut !

inédit défi record du monde de vol d'altitude en ballon pour le téléthon

Le mercredi 10 novembre 2021, Rémi Ouvrard a enfilé sa tenue de cosmonaute, tapé dans la main de son père, aux commandes de la montgolfière, et est monté sur le ballon pendant qu’il se gonflait de chaleur. Son objectif : atteindre 3637 mètres, en hommage au numéro 36-37 dédié aux promesses de dons du Téléthon. 

Après la barre des 3637m, la montgolfière est finalement montée encore plus haut, atteignant les 4016 mètres d’altitude ! Record battu (et homologué) !

Rémi Ouvrard revient sur cet exploit.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous engager pour le Téléthon ?

Mon père a un couple d’amis dont la fille, Elise, était atteinte d’une myopathie. Chaque année, il participe à une tombola organisée au profit du Téléthon en proposant 6 places en montgolfière. Elise est décédée cette année. Elle avait le même âge que moi : 27 ans. Cet exploit, on l’a aussi réalisé pour elle.  

Concrètement, comment s’est passé le jour J ?

La météo annonçait un risque de brouillard, alors quand j’ai ouvert la porte de la maison ce matin-là, l’appréhension était au paroxysme ! C’était le seul créneau du mois pour réaliser ce vol : il nous fallait une visibilité parfaite jusqu’à 4000m d’altitude, un vent du sud car celui du nord risquait de nous pousser vers la forêt… Bref, pour réussir un vol comme celui-là il fallait que de nombreux critères soient réunis. Quand j’ai vu que le temps était clair, le stress a fait place à l’excitation ! J’ai donc enfilé ma tenue de cosmonaute, un simple costume acheté sur Internet pour faire un clin d’œil à Thomas Pesquet, et aussi parce que je pensais que ça plairait aux enfants malades.  Et c’était parti.  

Qu’est ce qui a été le plus difficile ?

J’étais relié par talkie-walkie à mon père, qui pilotait la montgolfière, et à Olivier Cuenot, aérostier fondateur de Cameron Balloons France, qui gère le ballon Téléthon. Quand on est arrivé à 3800m ils m’ont demandé si je voulais aller plus haut parce qu’à cette altitude, le moindre effort peut provoquer une hypoxie : soit on perd connaissance, soit on fait des choses insensées. Je voulais atteindre 4000m, j’ai donc fait en sorte de rester assis sagement sur ma chaise, en haut du ballon. 

Vous avez battu le record d’altitude en ballon, en atteignant 4016m, quelles sont vos impressions ? 

C’est d’abord la zénitude, puis l’émerveillement ! Quand on est en haut du ballon c’est très beau !

Un message à faire passer ? 

Oui et il tient en quelques mots : pour le téléthon, toujours plus haut ! Et n’oubliez pas le 3637 !

 

A lire aussi :

Le TOP des animations Téléthon, spécial défis